Le Jyorei est une prière régénératrice et un art curatif. En dirigeant la lumière spirituelle, les impuretés spirituelles ou «nuages»1, causes des dilemmes physiques, affectifs et personnels sont pénétrés petit à petit et se dissipent. «Jyorei» signifie « Purification de l’esprit». Mokichi Okada a élaboré cette pratique régénératrice comme traitement des infirmités physiques au cours des années 1930. La technique régénératrice du Jyorei telle qu’elle est pratiquée par les membres du Shumei a pris sa forme définitive en 1947.

1HO20484 Kelsi jyorei 600Le Jyorei est un acte partagé mettant généralement en jeu deux personnes, l’une qui donne et l’autre qui reçoit. En dehors d’une guérison profonde, la personne qui le reçoit peut ressentir une sensation de sérénité et de bien-être. La nature du Jyorei est telle que ses bienfaits sont encore plus grands pour le donneur. Non seulement le donneur ou la donneuse bénéficie-t-il du Jyorei, mais il ou elle acquiert une plus grande capacité de compassion et d’amour pour autrui; de plus, les nombreux bienfaits du Jyorei sont ressentis par le donneur ainsi que par tous ceux avec qui il ou elle partage des affinités spirituelles. L’avantage du Jyorei est qu’il n’est pas réservé aux membres d’une élite spirituelle ou religieuse mais peut être pratiqué par tous ceux qui sont affiliés au Shumei.

Le Jyorei est l’une des trois activités les plus importantes auxquelles prend part Shumei, les deux autres étant l’Agriculture Naturelle2 et l’encouragement à une appréciation de l’art et de la beauté. Ces trois recherches reflètent l’ardeur de Shumei en ce qui concerne la guérison spirituelle et physique, un environnement sain et un monde de beauté.


1. Mokichi Okada a utilisé le terme de «nuages spirituels» pour décrire les impuretés qui obscurcissent l’esprit des personnes et noircissent leur âme.
2. L’Agriculture Naturelle est une pratique horticole spirituelle créée par le fondateur de Shumei, Mokichi Okada. Le principe de l’Agriculture Naturelle est le respect de la nature et la culture de denrées vivrières d’une manière suivant de près celle dont les plantes prospèrent dans un milieu naturel.